« 1918 – 2018 » : deux concerts de musique sacrée en mémoire des nouveaux martyrs de l’Eglise russe


« 1918 – 2018 » : concerts de musique sacrée en mémoire des nouveaux martyrs de l'Eglise russe, donnés par le chœur d’hommes « Chantres Orthodoxes Russes ». A l’occasion du centième anniversaire des premiers martyrs de l’Eglise Orthodoxe Russe, la cathédrale de la Sainte-Trinité (1, quai Branly – 75007 Paris) accueillera le chœur d’hommes « Chantres Orthodoxes Russes » pour deux concerts exceptionnels les 8 et 9 mars prochains.   Placé sous la direction de Serge Rehbinder, le chœur d’hommes « Chantres Orthodoxes Russes » est composé d’une douzaine de chanteurs qui ont évolués dans de grands chœurs en Russie et en France comme ceux de la laure de la Trinité Saint-Serge près de Moscou dirigé par l’archimandrite Mathieu Mormyl, de la cathédrale Saint-Alexandre Nevsky à Paris dirigée par Monsieur Basile Evetz, de l’ensemble vocal Kedroff ou de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge.   Depuis leur création en 2013, les « Chantres Orthodoxes Russes » se consacrent au

La présentation d’un numéro spéciale du « Figaro » consacré à Saint-Pétersbourg à eu lieu au Centre Culturel et Spirituel Russe à Paris


  L’année dernière la ville de Saint-Petersbourg à été élue « meilleure destination européenne 2017 ». A cette occasion, une édition spéciale du journal « Le Figaro » est parue, consacrée à l’histoire et au patrimoine de la Palmyre du Nord. Le 11 janvier dernier, la rédaction du « Figaro » en collaboration avec l’association française « Le Cercle Pouchkine » à présenté  au Centre Culturel et Spirituel Orthodoxe Russe ce numéro hors-série intitulé « Saint-Pétersbourg, la magie blanche».   L’ambassadeur de Russie en France, A. Mechkov a souligné l’importance particulière de Saint-Pétersbourg tant dans la culture russe, que française et mondiale. Il a rappellé que « l’histoire de Saint-Pétersbourg, qui fut pendant deux siècles la capitale de l’état russe, est inséparablement liée à celle de la France». A. Mechkov a remercié les journalistes du journal pour le merveilleux contenu et l'attitude posée envers l'histoire et la culture russes.   Le rédacteur en chef du « Figaro » A.

Mgr Nestor, évêque de Chersonèse a célébré la Divine Liturgie de la fête de Noël en la cathédrale de la Sainte-Trinité


Dans la nuit du 6 au 7 janvier 2018, à l'occasion de la fête de la Nativité du Christ, l'ordinaire du diocèse de Chersonèse l'évêque Nestor de Chersonèse à célébré la Divine liturgie en la cathédrale de la Sainte-Trinité à Paris. Son éminencel était entouré du père Ioann Dimitrov, de l'archiprêtre Igor Trofim, du protodiacre Nicolas Rehbinder et du diacre Antoine Ivachine. Les offices ont été chantés par le chœur de la cathédrale sous la direction de Marina Politov. Après le chant du verset de communion, le père Georges Sheshko a lu en français et en russe le message de Noël du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie ainsi que le message de Noël de l'évêque Nestor de Chersonèse. A la fin de la Divine Liturgie durant laquelle ont communié plus de 150 personnes, Monseigneur Nestor prononça un sermon sur la signification de la fête de Noël, après quoi tout le monde se réunit autour d'un buffet festif. Le matin du 7 janvier, la Divine liturgie a été célébré par

Message de Noël du Mgr Nestor, évêque de Chersonèse


Bien-aimés pères, frères et sœurs dans le Seigneur! Du fond de mon cœur, je voudrais vous féliciter tous pour la grande fête de la Nativité du Christ. En cette nuit sainte, nous glorifions Dieu qui «a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique»... (Jn 3:16) Il l'a donné, Il l'a confié à la Très Sainte Vierge Marie, Il a confié le mystère de sa naissance au juste Joseph, aux bergers de Bethléem et aux mages venus d'Orient ... Dans un sens, Dieu a donné Son Fils à chacun de nous, la race humaine qui gisait et gît encore dans les ténèbres et l'ombre de la mort, dans l'agitation, le péché, l'angoisse et la peur pour son propre avenir ... Il nous l'a donné, il nous l'a confié, dans son amour incommensurable et inconcevable, car en Dieu il n'y a que l'amour, il n'y a que «la lumière et il n'y a pas de ténèbres». (1 Jn 1: 5) Et que la gloire du Seigneur brille sur nous en cette nuit sainte comme elle a jadis brillé sur les bergers de Bethléem qui ont vu l'ange qui leur a dit :

Le doyen de la cathédrale a rencontré le recteur de l’église Saint François Xavier à Paris


Le 21 décembre, à son invitation, le recteur de la paroisse catholique Saint François Xavier située à proximité de la cathédrale du quai Branly, Monseigneur Bruno Lefevre Pontalis, a accueilli le sacristain de la cathédrale, le père Maxime Politov, ainsi que le prêtre Ioann Dimitrov. Cette rencontre s'est déroulée dans une ambiance de cordialité. Des échanges ont eu lieu quant à l'avenir de la coopération mutuelle dans les domaines de la culture et de l'enseignement. Le père Maxime a félicité le recteur et les paroissiens de l'église avec la prochaine fête de la Nativité du Christ. Il a remis en cadeau à la communauté paroissiale de saint François Xavier des livres édités   par le séminaire Sainte Geneviève, à Épinay-sous-Senart.

Une conférence dédiée à l’héritage icônographique de Léonide Ouspensky s’est tenue à Paris


Le 19 décembre dernier, à l’occasion du 30ème anniversaire de sa disparation et dans le cadre de l’exposition «Le mystère de l’icône» une conférence s’est tenue dans l’amphithéâtre du Centre Culturel et Spirituel Orthodoxe Russe à Paris consacrée à l’héritage icônographique et théologique de Léonide Alexandrovitch Ouspensky, éminent peintre d’icônes et auteur du célèbre ouvrage « La théologie de l’icône ». La conférence à été animé par des disciples d’Ouspensky qui ont lu plusieurs exposés. L’archiprêtre Nicolas Ozoline a parlé de la vie et de l'œuvre du célèbre peintre d'icônes, son chemin spirituel, et a également évoqué la manière dont Léonide Alexandrovich s'était tourné vers la peinture d'icônes. Grégoire Aslanov, le critique d'art, un membre du CNRS, a consacré son discours aux aspects méconnus du travail créatif de L.A. Ouspensky. Il a également commenté des croquis et des dessins d'Ouspensky avant son appel à l'inôcographie. Le troisième exposé, préparé par le

Remise au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe de l’édition d’un fac-similé d’une chronique illustrée d’Ivan le Terrible


Le 14 décembre à eu lieu la cérémonie de remise au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris de l'édition d'un fac-similé d'une enluminure d'Ivan le Terrible, mise en œuvre avec le soutien de la société « Transneft ». L'événement solennel a eu lieu dans l'amphithéâtre du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris en présence de l'Ambassadeur de la Fédération de Russie Alexei Meshkov, de l'évêque de Chersonèse Nestor, du vice-président de la société « Transneft » Mikhail Margelov, du ministre-conseiller pour les questions culturelles Léonid Kadyshev, des membres de la mission diplomatique russe, du clergé de la cathédrale de la Sainte-Trinité, du personnel de l'administration diocésaine et des invités du Centre. La chronique originale de l'enluminure, aussi appelé « livre-tsar », a été créé dans la 2ème moitié du XVI siècle sur ordre du tsar Ivan IV le Terrible en un seul exemplaire pour ses enfants. Des artisans et "maîtres d'art" ont travaillé sur les livres

Premier anniversaire de la consécration de la cathédrale de la Sainte Trinité


Le soir du 8 décembre, à l'occasion du premier anniversaire de la consécration de la cathédrale de la Sainte-Trinité sur le quai Branly à Paris, entouré par le clergé de la cathédrale eu diocèse, l'évèque Nestor de Chersonèse à célébré un office d'action de grâce. L'évêque de Region Irénée, vicaire de la métropole de la Gaule (Patriarcat de Constantinople), de nombreux invités et fidèles de la cathédrale et d'autres paroisses assistaient à l'office. A la fin de la célébration, l’évêque Nestor s'est adressé à l'assistance par un mot de bienvenue, durant lequel il rendit grâce à Dieu pour Ses bienfaits dans la réalisation du projet du Centre Culturel et Spirituel Russe dont la cathédrale de la Sainte-Trinité en est le centre. Après l'office, un concert festif fut donné dans l'amphithéâtre du Centre qui débuta par la projection d'un film de A. Vozniouk, dédié au premier anniversaire de la cathédrale. Puis l'ambassadeur de la Fédération de Russie A. Mechkov prononça un

Le Centre accueillera la première édition du Salon des icônes orthodoxes russes


Les 19 et 21 décembre 2017, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe accueillera le premier "Salon des icônes orthodoxes russes", organisé par le diocèse de Chersonèse. Cet événement tiendra sa première édition, parallèlement à l'exposition du patrimoine icônographique de Léonide Ouspensky. Chaque jour, vous aurez la possibilité de découvrir les icônes de peintres contemporains, de les acheter, et de vous procurer tout le matériel nécessaire à la peinture et l'écriture des icônes. Le 20 décembre à19h00 un documentaire de Pavel Shilov intitulé "La naissance de l'icône" sera projeté dans l'amphithéâtre du Centre. Unique dans son genre, ce salon aura lieu dans le hall de l'amphithéâtre du Centre du mardi 19 au jeudi 21 décembre de 15h00 à 20h00.

Un récital « La Vie du Poète » dédié à Alexandre Pouchkine a été donné au Centre spirituel et culturel russe à Paris


Le 19 novembre dernier, dans un amphithéâtre comble, le Centre Culturel et Spirituel Russe à Paris à un organisé un récital unique « La Vie du Poète » dédié à la vie et à l’œuvre du grand poète et fondateur de la langue littéraire russe contemporaine, Alexandre Pouchkine. La soirée musicale et littéraire, organisée par le diocèse de Chersonèse, à débuté par un discours de bienvenue du ministre-conseiller pour les affaires culturelles de l’Ambassade de Russie en France Leonid Kadyshev. Puis, Elena Kalinina, collaboratrice au musée Pouchkine de Saint-Petersbourg, présenta la vie et l’œuvre du grand poète russe. La partie musicale de la soirée, interprètée par la soprano de l’Opéra de Paris Irina Kopylova et par le pianiste-concertiste Alexandre Kukonin, fut composée de chansons et de romances sur des textes de Pouchkine, mis en musique par de célèbres compositeurs russes comme M. Glinka, M. Moussorgsky, A. Borodin, S. Rachmaninov et N. Rimsky-Korsakov.