Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe reconnaît impossible de demeurer plus longtemps en communion avec le Patriarcat de Constantinople


Au cours de la séance du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe, le 15 octobre 2018, à Minsk, une Déclaration a été adoptée, faisant suite aux empiétements du Patriarcat de Moscou sur le territoire canonique de l’Église orthodoxe russe. Les membres du Saint-Synode ont reconnu impossible de demeurer plus longtemps en communion eucharistique avec le Patriarcat de Constantinople. La Déclaration précise notamment : « L’accueil dans la communion des schismatiques et d’une personne frappée d’anathème par une autre Église locale avec tous les « évêques » et les « clercs » qu’elle a ordonnés, l’impiétement sur des territoires canoniques étrangers, la tentative de renier ses propres décisions historiques et ses obligations, tout cela place le Patriarcat de Constantinople en dehors des canons et, à notre grand regret, fait qu’il nous est impossible de poursuivre la communion eucharistique avec ses hiérarques, son clergé et ses laïcs. » « Désormais et jusqu’à ce que le Patriarcat de

Exposition d’icônes russes du XVI au XIX siècles a été ouverte dans le Centre spirituel et culturel russe


« PAQUES » collection particulière EXPOSITION d’icônes russes du XVIéme au XIXème siècle 6 Mars – 10 Avril 2018 De 14.00 A 19.00 TOUS LES JOURS (SAUF LUNDIS) Cette collection a été réunie par des antiquaires d’origine serbe durant une période de cinquante ans, elle est composée d’une centaine d’œuvres d’art sacré russe, datant du XVIème au XIXème siècle. Cette collection est unique, elle a été constituée avec beaucoup de passion et connaissances professionnelles. Les œuvres de différents styles, écoles et époques illustrent parfaitement le développement de l’iconographie russe durant cinq siècles. Les icônes proviennent de collections privées européennes et américaines, cédées par leurs propriétaires directement ou à travers les ventes publiques. Un grand nombre de ces icones peut être considéré comme de véritables chefs d’œuvre. La collection ne se définit pas uniquement par la diversité des styles, mais également par la richesse et l’étendue d son programme iconographique. En

Une conférence dédiée à l’héritage icônographique de Léonide Ouspensky s’est tenue à Paris


Le 19 décembre dernier, à l’occasion du 30ème anniversaire de sa disparation et dans le cadre de l’exposition «Le mystère de l’icône» une conférence s’est tenue dans l’amphithéâtre du Centre Culturel et Spirituel Orthodoxe Russe à Paris consacrée à l’héritage icônographique et théologique de Léonide Alexandrovitch Ouspensky, éminent peintre d’icônes et auteur du célèbre ouvrage « La théologie de l’icône ». La conférence à été animé par des disciples d’Ouspensky qui ont lu plusieurs exposés. L’archiprêtre Nicolas Ozoline a parlé de la vie et de l'œuvre du célèbre peintre d'icônes, son chemin spirituel, et a également évoqué la manière dont Léonide Alexandrovich s'était tourné vers la peinture d'icônes. Grégoire Aslanov, le critique d'art, un membre du CNRS, a consacré son discours aux aspects méconnus du travail créatif de L.A. Ouspensky. Il a également commenté des croquis et des dessins d'Ouspensky avant son appel à l'inôcographie. Le troisième exposé, préparé par le

Concert de musique de chambre « Voyage de Saint-Pétersbourg à Paris »


Concert de musique de chambre "Voyage de Saint-Pétersbourg à Paris" Concert pour la harpe, la flûte et l'alto   Date 18 décembre Heure 20h00 Lieu amphithéâtre du Centre spirituel et culturel orthodoxe russe - 1 quai Branly 75007, Paris Tarif - 10 euros Achat de billets (lien web) - www.billetweb.fr/harpe Description - Un programme coloré, composé autour de la harpe et inspiré par les sonorités subtiles d’alliages instrumentaux délicats. À ces titres, les oeuvres de C. Debussy, G; Fauré, M. Glinka, S. Rachmaninov et autres, sont véritablement déstinées à ce que les trois instruments convoqués marient leurs timbres admirablement. Instruments:  Ionella Marinutsa - harpe Anara Khassenova - soprano Artem Naumenko - flûte Jocelyn Lherminé - alto.

La rencontre entre l’ambassadeur de la Fédération de Russie Alexeï Mechkov et l’évêque de Chersonèse Nestor


Le vendredi 10 novembre, le Centre Culturel et Spirituel Russe à Paris est devenu lieu de la rencontre entre l'ambassadeur de la Fédération de Russie Alexeï Yourievitch Mechkov et l'évêque de Chersonèse Nestor. A l'occasion de cette rencontre, le chef de la diplomatie russe accompagné du ministre-conseiller pour les affaires culturelles de l'Ambassade de Russie Leonid Kadyshev et d'autres représentants de l'ambassade de Russie à Paris ont visité la cathédrale de la Sainte-Trinité. Durant cette visite, l'évêque Nestor présenta à l'ambassadeur de Russie l'histoire de la construction de la cathédrale et expliqua les particularités de la décorations ainsi que les projets à venir. Durant cette rencontre, à laquelle s'est joint l'ecclésiarque de la cathédrale, le père Maxime Politov, furent évoqués d'autres différents aspects des relations communes en devenir.

Concert de la musique classique: piano à 4 mains


Piano à 4 mains - romantique, créatif, audacieux ... Il emmène l'auditoire dans un répertoire musical riche et varié: danses, suites, transcriptions de musique symphonique, charmantes miniatures ...Deux interprètes de l’école de Moscou pour un même instrument dans un synchronisme virtuose. Vous êtes cordialement invités au concert du duo Svetlana Tolstenok et Olga Sysoyeva. Le concert aura lieu le 7 juillet (19h30) dans l'amphithêatre du Centre.

Le pianiste Dmitry Masleev a donné un concert dans l’amphithéâtre du Centre Culturel et Spirituel russe


Le vendredi 12 mai, le célèbre pianiste russe Dmitry Masleev a donné un concert dans l’amphithéâtre du Centre Culturel et Spirituel russe à Paris. Le lauréat 2015 du concourt international P. I. Tchaïkovsky à interprété dans une salle comble, des oeuvres de D. Scarlatti, L. van Beethoven et S. Rachmaninov. De nombreux invités assistèrent au concert parmi lesquels des pédagogues de conservatoires et d'autres écoles de musique, des artistes des habitants de Paris, d'Orléans, de Chartres et d'autres villes de France. Sous les applaudissements du public, qui ne voulait pas laisser le partir, Dmitry Masleev a joué plusieurs morceaux pour un rappel. Après la représentation, l'artiste russe s'est entretenu avec les invités du concert. Cet événement musical historique, qui a eu lieu dans le Centre Spirituel et Culturel avec la bénédiction de la hiérarchie du diocèse de Chersonèse, a été rendu possible grâce à la participation de la société de production Primavera, le Conseil Patriarcal