Cathédrale de la Sainte-Trinité
DIOCÈSE DE CHERSONÈSE. Église ORTHODOXE RUSSE. PATRIARCAT DE MOSCOU
Flickr Facebook Instagram

Sur la cathédrale

Quelques mots sur la cathédrale

La cathédrale de la Sainte-Trinité est l’église principale du diocèse de Chersonèse et aussi de l’Exarchat patriarcal en Europe occidentale de l’Eglise Orthodoxe Russe (Patriarcat de Moscou).

Le recteur de la cathédrale est Son Excellence Antoine, Métropolite de Chersonèse, Exarque patriarcal en Europe occidentale.

Le vicaire général de la cathédrale (c’est-à-dire le prêtre-doyen, responsable des offices et de la gestion administrative de l’église) est le prêtre Maxime Politov qui est aussi le secrétaire du diocèse de Chersonèse. Au total, quatre prêtres et quatre diacres officient dans la cathédrale.

Dès sa consécration en décembre 2016 par le Patriarche Cyrille, la cathédrale est devenue un lieu de prière dédié au culte chrétien orthodoxe aimé par les parisiens. L’église vit un quotidien intense d’une communauté chrétienne  sur le plan de la vie liturgique et des activités paroissiales. Les offices sont célébrés en slavon, en français et en moldave. En plus du cycle liturgique, des baptêmes, des mariages, des actions de grâce, des offices en mémoire des défunts sont célébrés. Aux heures d’ouverture de la cathédrale les prêtres peuvent recevoir les confessions des fidèles.

Pendant les offices, les chants sont assurés par la chorale de la cathédrale  dirigée par Marina Politova.

La cathédrale de la Sainte-Trinité a été construite par l’architecte Jean-Michel Wilmotte . Réalisée d’après les principes traditionnels de l’architecture chrétienne, la cathédrale marie les styles artistiques russe et byzantin, mais aussi des traits de l’urbanisme moderne qui l’inscrivent naturellement dans le paysage parisien.

Deux ouvrages racontent l’histoire de la construction de la cathédrale : une brochure rédigée par le prêtre Georges Sheshko et un livre écrit par Xénia Krivochéine, paru en français et en russe.